Le chemin des digressions. 1998.

Les Nomades, 1997-1998.
Huile sur photographies argentiques, tissu synthétique. 245cm X 368cm.
Oil on silver prints, synthetic fabric. 245cm X 368cm.

Les Sédentaires, 1997-1998.
Émulsion argentique sur tissus. 245cm X 368cm.
Silver prints on fabric. 245cm X 368cm.

Les chimères, 1997-1998.
Impressions numériques, graphite sur papier calque, deux ventilateurs au sol. 203cm X 380cm.
Digital prints, graphite on tracing paper, two fans on the ground. 203cm X 380cm.

Le chemin des digressions. 1998.

Cette série d’œuvres (sélection) propose un travail sur les apparences et leur facticité. Peintures et photographies tentent d’établir un dialogue et donnent à voir le lieu de leurs interférences. S’attardant à questionner la séduction contenue dans les images, je cherche à mettre à jour le mode opératoire par lequel celles-ci parviennent à nous rendre captif. Utilisant la mise en scène comme mode d’organisation et la superposition comme procédure de dissimulation, ces tableaux installent cette mobilité, cette relation entre strates d’informations où l’objet nous impose sa présence par sa réitération et où il rend également manifeste son caractère fuyant.

http://www.galerieb312.ca/programmation/les-chemins-des-digressions-exposition

 

http://www.ledevoir.com/culture/arts-visuels/33071/a-baie-saint-paul-un-journal-dans-l-arene-de-l-art

This series of works (selection) is a study of appearances and their artificial nature. Paintings and photographs establish a dialogue and present their place of conjunction. Lingering over the question of seduction in the images, I try to update the operating mode with which they capture our attention. Using the presentation as way of organizating and the superimposition as the dissimulation procedure, these paintings set up this mobility, this relationship between the layers of information in which the object imposes its presence through its reiteration but also shows its fleeting nature.